Les portraits musiciens

00

Après être parti à la découverte de quelques choristes, retrouvez ici le portrait des musiciens qui partagent une histoire commune avec Gospel Walk.

Nous mettrons régulièrement à jour cet article.

Sony – Pianiste

Capture d’écran 2018-11-28 à 15.24.18

Comment es tu arrivé dans la musique ?

J’ai commencé (et je continue) à l’église, vers 10/11 ans environ…

La musique; une partie de mon existence.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de jouer de ton instrument ?

C’est Maman chérie.

Quel morceau / album écoutes tu en boucle en ce moment ?

If these Walls Could Speak – AMY GRANT

Imagine me / Wanna Be happy – KIRK FRANKLIN

yahweh – Elvis E

Qui a souvent représenté une source d’inspiration pour toi dans la musique ?

Fred Hammond, Kirk Franklin, Ron Kenoly, Marvin Saap, Israel Houghton, Amy Grant, Steven Curtis Chapman, Michael W. Smith…

Ta meilleure expérience musicale ?

En Italie avec GEORGES ELLIOTT  pour un concert de Noel avec mes amis d’enfance musiciens.

Un rêve ou projet musical en vue ?

Apprendre aux cotés des pianistes de Kirk Franklin, d’Israel Houghton, de Marvin Saap…

Comment as tu été amené à rencontrer DeeDee ?

Avec les Soulshines Voices puis pour les débuts de Gospel Walk.

Qu’est-ce qui t’attire dans le gospel et plus particulièrement à Gospel Walk?

Je dirais la diversité des âmes que l’on rencontre. Une diversité dans les générations, dans les cultures, dans la vision de la vie, et par dessus tout cela, le message d’espoir.

 

Stéphane – Percussionniste

stephane perruchet

Comment es tu arrivé dans la musique ?

Après un séjour de 2 ans en Afrique dont plus d’un an avec une famille de griots.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de jouer de ton instrument ?

Petit je rêvais d’être batteur, adolescent je tapais partout, jeune adulte je me suis vite retrouvé avec un tambour dans les mains avec la famille chez qui j’étais au Burkina-Faso.

Quel morceau / album écoutes tu en boucle en ce moment ?

L’album Habana Dreams de Pedrito Martinez Group.

Qui a souvent représenté une source d’inspiration pour toi dans la musique ?

Il y en a beaucoup, Manolo Badrena, Airto Moreira, Famoudou Konaté, Changuito, pour n’en citer que quelques-uns…

Ta meilleure expérience musicale ?

Je la vis actuellement avec Kanazoé Orkestra, sinon, pour parler au passé, et d’une expérience qui m’a ouvert sur “le champ des possibles”, en Trio avec Mario Lucio Sousa durant les années où j’ai vécu au Cap-Vert.

Un rêve ou projet musical en vue ?

Devenir Omo Aña, joueur de tambour consacrés de cérémonies de Santeria (j’ai beaucoup étudié ces tambours entre 95 et 2004 et j’ai eu l’occasion de jouer dans des cérémonies à Cuba mais je n’ai pas reçu l’intronisation religieuse).

Comment as tu été amené à rencontrer DeeDee ?

L’école Gospel Walk se trouvait dans le même lieu collectif où j’avais mon local de répétition.

Qu’est-ce qui t’attire dans le gospel et plus particulièrement à Gospel Walk?

Cette conjonction d’énergies, unies pour vibrer ensemble d’une seule voix.

Sunny – Bassiste

33920313_2385479308132716_2085847689026600960_n (1) 

Comment es tu arrivé dans la musique ?

Mon père est musicien d’église. A 17 ans j’ai pris une guitare à la maison et je suis parti au lycée avec pour me faire des amis et apprendre l’instrument lors des pauses.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de jouer de ton instrument ?

Mon père dans un premier temps, puis lorsque j’ai vu Linley Marthe (bassiste Mauricien) j’ai de suite voulu apprendre la basse.

Quel morceau / album écoutes tu en boucle en ce moment ?

J’écoute beaucoup l’album Equality de Nasheet Waits.

Qui a souvent représenté une source d’inspiration pour toi dans la musique ?

Munir Hossn , il y en a tellement.

Ta meilleure expérience musicale ?

Ma rencontre avec Guillaume Ramaye puis Yoann Danier ; nous avons exactement la même ambition et les mêmes exigences.

Un rêve ou projet musical en vue ?

Départ de mon projet SUN qui verra le jour début 2019.

Comment as tu été amené à rencontrer DeeDee ?

J’ai rencontré DeeDee lors d’un projet gospel transversale réunissant beaucoup d’artistes, dont DeeDee.

Qu’est-ce qui t’attire dans le gospel et plus particulièrement à Gospel Walk?

La liberté de jeu et j’aime cette liberté et confiance que me donne DeeDee.

 

Edwin – Batteur 

15349697_10211026833969415_1675815980519464862_n

Comment es tu arrivé dans la musique ?

Mon père est pianiste, j’ai donc grandi dans un environnement où la musique était beaucoup présente, cela s’est fait naturellement.

Mon père me racontait qu’à l’âge de 2 ans, quand il jouait du piano, je venais près de lui pour qu’il me mette sur ses genoux afin de tapoter sur le piano. Même endormi le soir, si j’entendais le bruit du piano je me réveillais et je pleurais pour qu’il vienne me chercher pour tapoter sur le piano.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de jouer de ta batterie ?

Mon père m’emmenait voir des répétitions, et je pense que c’est un jour ou il m’a emmené à une petite jam entre amis, et que j’ai vu Grégory Louis jouer. C’est là que je me suis décidé à jouer de la batterie.

Quel morceau / album écoutes tu en boucle en ce moment ?

Ces derniers temps, j’étais beaucoup sur mon EP, donc pas trop d’écoute. Mais juste avant l’ EP, j’écoutais l’album de Ben Mazué, La femme idéale et celui de Munir Hossn Indigéna jazz.

Qui a souvent représenté une source d’inspiration pour toi dans la musique ?

Ce serait plutôt un style de musique qui serait le Gospel et les batteurs américains issus de cette école. Sinon je dirais le batteur Arnaud Dolmen.

Ta meilleure expérience musicale ?

La première école d’excellence : une semaine de résidence en Guadeloupe avec presque touts les plus grands musiciens qui ont fait mon enfance musicale. Il y avait même Grégory Louis et le must c’est qu’on était dans le même spectacle, sur la même scène, on a pu partager pendant toute la semaine, voir les répètes, discuter… c’était vraiment, vraiment génial.

Un rêve ou projet musical en vue ?

Faire le tour du monde avec un ou deux projet(s) que j’apprécie, pendant plusieurs années.

En vue j’ai mon projet personnel qui s’appelle LANMARIA. C’est du Jazz pop caraïbes et on est pour l’instant à la recherche de label et de producteur.

Comment as tu été amené à rencontrer DeeDee ?

J’ai connu Deedee par un bassiste avec qui je joue beaucoup de gospel: Raphael Agnau, qui m’a appelé pour une date parce qu’elle cherchait un batteur, et depuis je joue avec Gospel Walk sur certaines prestations.

Qu’est-ce qui t’attire dans le gospel et plus particulièrement à Gospel Walk?

Le fait de tout donner à chaque instant. On est pris dans cet élan qui ne fait que du bien, et c’est ce que j’aime chez Deedee et du coup avec Gospel Walk.

0 thoughts on “Les portraits musiciens”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prochains concerts

ÉCOUTER

Menu Title